Charente-Maritime,  France

De Mélusine au Pont du Diable

C’est en Charente-Maritime que j’ai passé deux semaines de vacances cet été et je suis ravie d’avoir pu retrouver des légendes d’enfance mais aussi de nouvelles! De Mélusine au Pont du Diable, zoom sur quatre lieux historiques et leur légende dans cette magnifique région…

.

Le Château de Mélusine

Le Château de Saint-Jean d’Angle se définit lui-même comme étant le château de Mélusine. Très présente dans le folklore du Poitou, cette femme-serpent prend une part importante dans les légendes qui planent autour des châteaux fort.

Il y a fort longtemps, Mélusine épousa Raymondin avec qui elle eut plusieurs enfants. Heureux, ils devinrent l’une des plus grandes familles de France. Grande bâtisseuse, elle serait à l’origine de la construction de nombreux châteaux dans le Poitou et en Lorraine, dont celui de Saint-Jean d’Angle.

Le château de Saint-Jean d’Angle appartient à la famille des Lusignan dont Mélusine serait donc une ancêtre.

Dès leur union, Mélusine fit promettre à son mari de ne jamais venir la déranger chaque samedi soir, car maudite, elle se transforme en femme serpent dès le coucher du soleil. Un jour, alors que le frère de Raymondin fait courir la rumeur qu’elle irait voir un autre homme, le mari jaloux ouvra la porte pourtant interdite. Il découvrit sa femme dans son bain avec une grande queue de serpent à la place des jambes. Horrifiés l’un comme l’autre, Mélusine finit par s’enfuir, trahi par son mari.

Aujourd’hui, la légende raconte qu’elle errerait dans les marais et les eaux sombres pour aider les bâtisseurs et autres âmes à réaliser leurs vœux.

.

Une plaque présente dans la cour du château montre une figure de Mélusine prenant son bain avec inscrit :

“L’an MMDCXXIIII Charlotte de Saint-Gelais de Lusignan à fait faire ceci”.

Plaque réalisée par Charlotte de Saint-Gelais de Lusignan en clin d’œil à son ancêtre Mélusine.

.

La Crypte de Saintes

Petit arrêt dans la ville de Saintes où je ne peux m’empêcher de partager avec vous la crypte de l’Eglise Saint-Eutrope. Classée monument historique au patrimoine mondiale, elle fut avec le temps placée sur le chemin de Compostelle. Qu’on soit religieux ou non, la crypte interpelle par sa beauté. Elle serait l’une des plus belle de France mais aussi la plus ancienne de la Saintonge. Son architecture, ses rangées de chapiteaux, ses sculptures romanes et mérovingiennes interpellent. Et c’est sa richesse artistique, qui à l’époque, lui donna sa notoriété.

Saint Eutrope, l’évêque de Saintes au IIème siècle est le martyr qui donna son nom à l’église. Il en est le fondateur. Avec le temps, l’église haute fut de nombreuses fois délabrée. Beaucoup de restaurations ont été entrepris au fils des siècles. La crypte ou église basse, elle, a été un peu plus protégée des attaques. On peut y rentrer et découvrir au centre le tombeau de Saint-Eutrope.

.

Le Combat légendaire de Talmont-sur-Gironde

Ce petit village en Charente-Maritime est connu pour son port, ses maisons anciennes et son Eglise : Sainte-Radegonde. Reconnu dans la région et assez touristique, il cache cependant une légende très peu connue…
Elle raconte qu’un dragon se serai battu avec un serpent géant au-dessus de la ville. Le combat fut si rude et violent que les deux monstres tombèrent sur les maisons, détruisant tout sur leur passage. Ils finirent leur lutte dans la mer, dans laquelle ils tombèrent tout deux. 
On peut voir sur l’église de nombreuses chimères sculptées, sûrement issues de cette légende et bien d’autres…

.

Le Pont du Diable

C’est sur la côte Charentaise à hauteur de Saint-Palais-sur-mer, que nous voilà nez à nez avec le fameux Pont du Diable. Sa légende remonte au Moyen-âge lorsqu’un pêcheur échangea son âme au Diable pour obtenir son aide. Coincé dans une tempête, il lui était impossible d’atteindre la plage. Le Malin construisit alors un pont afin qu’il puisse traverser les vagues infernales.

Des écrits anciens relatent aussi des témoignages comme quoi des sorcières venaient danser et fêter leurs sabbats ici, sous la lumière de la Lune…

2 commentaires

  • Avatar

    Marie

    Ahlala, je me réservais la lecture de ce billet pour un moment où je serais tranquille, et je peux te dire que je l’ai bien savouré ! Le personnage de Mélusine m’accompagne déjà depuis quelques années ; cela a été une rencontre fortuite, qui s’est rapidement révélée entêtante. Depuis, elle m’accompagne en permanence puisque je me la suis faite faire tatouer. 🙂 J’ai ressenti un petit pincement d’émotion quand je l’ai aperçue sur ta photo !

    Tes photos et ton récit font toujours mouche ; ni trop, ni trop peu – un sens de la mesure admirable, et dont je me dis que je ferais bien de prendre de la graine (dit celle qui s’apprête à poster un roman à propos d’une de ses récentes découvertes…). Égoïstement, j’apprécie que tu parles d’endroits où je n’ai pas du tout l’occasion d’aller, hihi !

    Plus globalement, il fait bon de connaître ton blog, et ton univers ; je me réjouis d’avance du jour où nous aurons enfin l’occasion de nous rencontrer IRL, je suis sûre que nous aurons plein de choses à partager !

    • BlackPulpy

      BlackPulpy

      Merci beaucoup pour ton doux commentaire Marie!!!
      Je suis touchée que mon article te parle autant et d’avoir pu partager avec toi cette histoire! Ton tatouage de Mélusine doit être tellement beau !!
      Ce personnage est tellement fort et puissant, elle est dans mon imaginaire depuis si longtemps… C’était avec beaucoup d’excitation que j’ai trouvé cette plaque avec sa représentation et je suis contente qu’elle t’ai touché aussi !
      Et ouiii il faut absolument qu’on se rencontre pour partager toutes ses passions communes, se serait avec grand plaisir! En attendant, je me régale de te lire sur ton blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

52 − = 49