France,  Loire-Atlantique

Mes trouvailles à Guérande et ses alentours

Le week-end dernier, nous nous sommes rendu à Guérande pour quelques jours de détente. Au programme, visite de la ville, promenade dans les marais salants, marche le long de la mer et crêpes avec du cidre !! Quoi de mieux? Y êtes vous déjà allez? Suivez-moi, je vous partage mes trouvailles !

.

La légende du Moulin du Diable

Il fallait bien que je vous trouve une petite légende là-bas !! J’ai choisis de vous raconter celle du Moulin du Diable ! Et c’est sur la route pour rejoindre les marais salants que je suis tombée sur ce vieux moulin de Crémeur du XVème siècle et son histoire…

Malheureusement pauvre, un certain Yves Kerbic voulait construire un moulin. Trop fauché, il ne pouvait s’offrir les moyens d’une telle construction. Un jour, alors qu’il se lamentait, Yves reçu la visite du Diable. Ce dernier lui proposa un pacte. Celui d’échanger son âme contre ce qu’il désirait le plus. L’homme accepta le marché et demanda au Diable de lui construire son moulin. Le Diable dit au meunier d’aller se coucher et lui promis qu’à son réveil, son souhait serait exaucé.

La femme d’Yves, peiné de voir son mari faire un tel pacte, prépara une ruse. A l’aube, elle partit dans le poulailler où elle réveilla le coq à l’aide d’une lanterne. Ébloui et trompé par la lumière, il se mit à chanter. Le Diable entendit le coq. L’heure était venue, pour lui, de quitter les lieux.

Alors que le soleil se levait véritablement, Yves sorti de chez lui et découvrit un beau et grand moulin devant lui. Sa femme lui avoua sa farce et lui montra qu’il y manquait une pierre. Le pacte n’était donc pas conclu. Non seulement Yves avait obtenu un magnifique moulin, mais en plus il gardait son âme. Le Diable, blessé et trompé, fut pris d’une rage sans nom. Pour le faire disparaître, la femme déposa une petite statut de la vierge là où la pierre manquait. Ainsi le couple fut débarrassé du Malin pour toujours.

.

.

Le Château de Ranrouët

Moi qui adore les ruines, cette forteresse construite au XIIème siècle était une belle surprise ! Située en plein milieu de la nature dans la commune d’Herbignac, en bordure de Brière, elles permettaient de protéger Guérande et ses alentours des venues du Nord.

Avec un petit guide illustré, nous partons à la découverte de ces pierres. Il n’y a personne, et le silence berce les feuilles. On contourne les six tours et courtines pour finir par “visiter” l’intérieur. Il n’y a plus de toit et les murs sont tous détruits. On peut quand même accéder à une des tours via un escalier en colimaçon. On peut alors voir de haut les douves et l’ensemble de la cour.

.

Le cadran solaire équatorial du Croisic

C’est au Croisic que je tombe nez à nez avec un magnifique cadran solaire. Et pas n’importe lequel puisque c’est la première fois que je vois un cadran de type équatorial ! Le plan de lecture n’est plus parallèle à la terre mais à l’équateur. Plus complexe qu’un simple cadran solaire, celui-ci nécessite un petit calcul via une courbe de correction disposée en dessous. Cette équation du temps, nous permet de connaître l’heure par rapport à l’équateur, le soleil et le mois actuel. Cela peut paraître complexe mais en seulement quelques secondes nous obtenons l’heure correcte !

.

La maison des Chimères

Classés au titre des monuments historiques, les remparts de Guérande datant du XIVème siècle renferment quelques pépites. Et dans cet article, j’ai choisis de vous parler de la Maison des Chimères !

En ruine au XXème siècle, elle est reconstruite en 1985 par l’artiste Daniel Orion. Elle est alors renommée la Maison des Chimères dû à ses nombreuses sculptures de style gothique. Chacune d’elles symbolise une représentation philosophique telle que la bêtise, la jalousie, les différences, l’égalité ou encore la mutation de l’homme.

Je vous laisse découvrir les autres lors de votre passage à Guérande ! N’oubliez pas, ensuite, de serpenter dans les rues pour découvrir les différentes portes des remparts, la Chapelle de Notre-Dame-La-Blanche ou encore la collégiale Saint Aubin. La ville a mis en place une application à télécharger sur son téléphone. On y trouve une carte de la ville avec des informations sur quelques édifices. Elle n’est pas hyper complète pour des amateurs d’histoire mais c’est suffisant pour découvrir l’essentiel !

Et vous? Quelles sont vos trouvailles à Guérande? N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaire !!

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

18 − 15 =