France,  Ile-de-France,  Paris

Les secrets de la fontaine Saint-Michel

Construite en 1860 dans le 6ème arrondissement de Paris, la fontaine de Saint-Michel n’était au début pas vraiment la bienvenue. Faite pour combler un vide entre deux boulevards, l’architecte Gabriel Davioud fut choisi pour ériger un monument montrant l’archange Michel se battant contre le diable. Dans un style éclectique trop confus pour les Parisiens, les critiques fusèrent.

Aujourd’hui la fontaine, non loin de la cathédrale de Notre-Dame, amasse de nombreux visiteurs pour sa grandeur et sa beauté. Et c’est avec une position ésotérique que je vais parler de sa signification alchimique.

L’épée flamboyante

On peut voir St Michel un doigt pointant le ciel pour montrer d’où vient sa puissance. Il tient dans son autre main une épée flamboyante caractérisée par sa forme ondulée.

Le diable

Il s’apprête à baisser son épée sur une créature mi-homme, mi-serpent. C’est le diable. Rampant, il fait un avec le rocher. C’est la matière première avec laquelle on commence les travaux pour le Grand Œuvre. Le rocher est une substance noire, négative, associée au diable. Il faut le frapper pour en faire ressortir l’eau mercurielle. On ne le tue pas, on le maîtrise.

L’eau

L’eau pure coule du rocher pour tomber dans trois vasques. Ce sont les trois étapes de décantation : les trois purifications requises pour la réussite de l’opération.

Les 4 éléments

Les quatre colonnes représentent les quatre éléments : l’eau, le feu, la terre et l’air.

Les deux natures

Devant, nous pouvons voir deux dragons. Ils représentent les deux natures : active et passive. La première correspondant au souffre, au masculin, au chaud et au fixe. La deuxième, au mercure, au féminin, au froid et au volatile.

Si vous avez d’autres informations alchimiques sur cette fontaine, n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

Source : Paris et l’Alchimique, Bernard Roger.

Un commentaire

  • Avatar

    PsyleXx

    Merci pour cette analyse. Aussi, les 4 statues du haut représentent les quatres vertues cardinales que l’on retrouve dans le Tarot de Marseille. La dualité mercure/soufre est présente avec l’eau et lucifer. Lucie-fer la lumière déchue dans le fer: le feu d’en bas qui doit être extrait des ténèbres avec l’aide du feu d’en haut: la lumière de Mikael “celui qui est comme Dieu/Aur/Lumière”. Ainsi nous avons l’activation de ce feu double alchimique avec les deux polarités de cette quintessence, le Télesme, la Kundalini. Les Griffons pourraient aussi être des gardiens du seuil qui gardent la connaissance, la mémoire universelle (eau) qui se libére par dissolution (solve) comme la fontaine de Hippocrène qui fut déclenchée lorsque pégase, cheval ailé de l’olympe, tape contre la roche, ce cheval étant né par le sang de la gorgone Méduse (gardienne du seuil pétrifiante, peur de la mort).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

68 + = 74