Qu'est-ce qu'une aurore boréale ?

On les observe, on les photographie, … mais d’où viennent-elles et pourquoi sous cette forme ? Une question à laquelle je m’intéresse depuis maintenant un bon moment. J’ai donc pris mon petit crayon et noté toutes mes connaissances accumulées lors de recherches sur des sites scientifiques, reportages et autres documentations de recherches pour écrire un article synthétisant tout ça. J’ai essayé d’être claire sans trop rentrer dans les détails mais tout en donnant des informations complètes. En espérant vous éclairer sur la question !


La formation de ses longs filets de lumière provient de cette grosse boule de feu qui n’est autre que le soleil. En effet, ce dernier émet des particules électriques qui se propagent dans l’univers notamment jusqu’à la terre. Ce phénomène est appelé vent solaire. Avec une vitesse allant de 400 à 800 km par seconde, il mettra entre 4 et 5 jours pour arriver jusqu’à la terre. Ce plasma va entrer en collision avec notre bouclier terrestre : la magnétosphère. Elle va alors dévier ces particules mais une infime partie entre malgré tout dans l’atmosphère. C’est cette collision entre ses particules entrantes et les atomes comme par exemple l’oxygène, qui va créer ces lumières. Attirées vers les pôles magnétiques, on ne peut donc en voir qu’au pôle sud et au pôle nord. On les appelle aurores boréales pour celles qui se forment au nord et aurores australes pour celles qui se forment au sud (beaucoup moins nombreuses).



La fréquence varie selon l’activité solaire et la puissance des vents solaires. Elles sont très actives entre 22h et 03h. Tous les onze ans on peut constater que la fréquence augmente fortement, dû à un pic d’activité cyclique du soleil.


Pour ce qui est des couleurs, elles changent selon la composition des gaz et de leur altitude : plus ou moins de molécules d’azote, d’hydrogène, d’oxygène ou encore d’hélium, se trouvant à une certaine hauteur donnera des nuances différentes :

Vert : Oxygène à faible altitude (100/300 km d’altitude)

Rouge : Oxygène à haute altitude (300/400 km d’altitude)

Bleu / violet : Hydrogène, Hélium

Bordure rose : Azote



Les pays concernés par ces apparitions lumineuses sont pour le nord : la Norvège, la Finlande, la Suède, la Russie, l’Islande, le Canada, l’Alaska, le Groenland, et pour le sud : l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Chili et l’Argentine.

Même s’il est plus rare de voir des aurores australes, les aurores boréales ne sont pas continuellement en activité. Certaines durent quelques secondes comme d’autres peuvent durer des heures. De plus, plusieurs conditions permettent de les observer pleinement comme premièrement : l’absence des nuages. Les aurores se situant bien au-dessus de la stratosphère, il faut un ciel bien dégagé pour les apercevoir. La pollution lumineuse est aussi un autre facteur. Plus le ciel est noir et non baigné dans la lumière artificielle plus les aurores seront flagrantes. Ce qui est aussi le cas avec la pleine lune qui de par sa puissance lumineuse aura le même effet négatif.


En parlant d’effet négatif, les aurores peuvent avoir des conséquences sur les installations technologiques créées par l’homme. La puissance naissante de ces collisions d’atomes génère beaucoup d’énergie au point de perturber voire d’interrompre les communications radio, les satellites ou encore les réseaux aériens. Une telle charge perturbe également les réseaux électriques comme téléphoniques au point de laisser les habitants des villes touchées, dans le noir pendant plusieurs jours. Mais aucun souci à se faire du côté de la santé de l’homme, celui-ci se trouvant dans une couche de l’atmosphère trop éloignée.


J'espère que mes petites recherches vous auront éclairées ! Dites moi en commentaire si vous aussi vous rêvez d'en voir ou d'en revoir !!

0 commentaire

Posts récents

Voir tout